Stands sur les marchés

Prochains stands:

Neuchâtel:

  • Au temple du bas (rue du Bassin, aux abords de la fontaine), samedi 18 juin dès 9h dans le cadre de la journée des réfugié.e.s
  • A la rue de l’hôpital (entre la Migros et la fontaine de la Justice), les vendredis 24 juin et 25 novembre et le samedi 29 octobre 2022, 10-13h
  • Au temple du bas (rue du Bassin, aux abords de la fontaine), le samedi 27 août et vendredi 30 septembre 2022, 10-13h

La Chaux-de-Fonds:

  • A la place du marché, devant le café du marché, les samedis 2 juillet, 3 septembre et 1er octobre 2022, de 8-12h

Yallah! Yallah!

Projection du film en présence du réalisateur Cristian Pirovano le mercredi 27 avril à 19h au CINEMA MINIMUM Neuchâtel! En collaboration avec le CAP.

Tranches de vie de 7 personnes liées au football et dont le quotidien est constamment affecté par l’occupation militaire israélienne. 7 personnes qui tentent malgré tout de dépasser leur condition et surmonter avec dignité tous les obstacles sur leur chemin, et cela afin de profiter au maximum de la plus grande de leurs passions : le Football.

Bande-annonce et détails sur videoplugger

Le char et l’olivier, une autre histoire de la Palestine

Projection du film en présence du réalisateur Roland NURIER le Samedi 26 mars à 21h au CINEMA MINIMUM à Neuchâtel! En collaboration avec le CAP.

Rassemblant des extraits d’archives, des témoignages actuels et des interviews avec des expert.e.s, ce documentaire apporte un nouvel éclairage sur l’histoire de la Palestine de son origine à aujourd’hui.

>>bande-annonce et infos détaillées

Une délégation de Breaking the silence à Neuchâtel

Manifestation publique dans le cadre de la visite d’une délégation de Breaking the Silence en Suisse du 6 au 12 mars. D’anciens soldats israéliens témoignent de leur expérience.

jeu. 10 mars 18.00 h à l’Université de Neuchâtel
Espace Tilo-Frey 1, Aula des Jeunes-Rives


>> détails et autres dates en Suisse

Départ de la DDC de Jérusalem-Est: une honte pour la Suisse

Dans une lettre ouverte parue le 16.2.22 dans le Temps, plusieurs organisations juives et pro-palestiniennes, dont le CAP, accusent le président de la Confédération, Ignazio Cassis, d’avoir cédé aux autorités israéliennes sur le statut de Jérusalem-Est au mépris du droit international.