La contribution des grandes puissances au calvaire des Palestiniens

L’Histoire devrait passer aux aveux( Michelet )

Il y a vingt siècles, la région du Proche-Orient, alors occupée par les Romains, porte le nom de Palestine. Les gens, les tribus, les peuples qui y vivaient étaient multiples et variés par leurs origines ethniques, leurs croyances, leurs mœurs. Les Araméens, les Cananéens, les Hébreux, les Égyptiens, les Grecs, les Perses, les Babyloniens, les Assyriens, les Romains, les Arabes, les Ottomans, ont tour à tour occupé, dominé cette terre devenue sainte après que la religion monothéiste majoritaire de ses occupants a connu successivement le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam, cette dernière véhiculée par les Arabes depuis le septième siècle après JC. Cette diversité a engendré une succession de cohabitations, mais aussi de luttes, entre les tribus, les nations, les religions présentes simultanément Ces périodes de paix et de confrontation perdurent jusqu’à l’époque moderne. Cependant, depuis l’avènement du sionisme politique à la fin du dix-neuvième siècle et la création d’Israël en 1948, des bouleversements profonds vont entrainer cette région dans une instabilité qui dure encore aujourd’hui. La Terre Sainte a été transformée en Terre meurtrie.

Continuer la lecture de « La contribution des grandes puissances au calvaire des Palestiniens »

Palestinian lives matter

Black lives matter
Palestinian lives matter… too

La vie des noirs compte, celle des Palestiniens compte… aussi

RACISME et racisme, parallélisme

Le racisme n’a pas de frontière. Les méthodes racistes n’en ont pas non plus et prolifèrent à travers le monde. Victime de la violence policière raciste toujours en vigueur dans son pays, George Floyd, un afro-américain de 46 ans, va être enterré aujourd’hui, 9 Juin 2020, à Houston, sa ville natale du Texas. Depuis le début de l’exploitation des esclaves noirs il y a quatre siècles, le traitement raciste de cette population n’a jamais vraiment cessé aux Etats Unis. Certes, depuis la fin de la guerre civile (dite de sécession) en 1865 l’esclavage est aboli, mais les pratiques racistes sont encore présentes au sein de la société américaine dont certains groupes refusent de considérer que tous les citoyens vivant dans cette société ont les mêmes droits et devoirs. Malgré les luttes incessantes des différentes minorités, le racisme demeure actif et violemment nocif. De nombreux incidents létaux, comme celui subi par George Floyd, démontrent que le racisme demeure profondément ancré dans cette société. Cet assassinat filmé en direct et diffusé sur les réseaux sociaux a, aux Etats Unis et dans de nombreux pays, provoqué des manifestations de colère pacifistes mais aussi parfois brutales. Ces réactions de dénonciation du racisme prouvent que les gens ne sont pas indifférents aux actes iniques et qu’ils ne se laisseront pas anesthésier.

Continuer la lecture de « Palestinian lives matter »

SHOAH ET NAKBA, HISTOIRES LIÉES

L’HISTOIRE DEVRAIT PASSER AUX AVEUX (MICHELET)

Qui ne connait pas la Shoah? Qui connait la Nakba?

Ces deux mots, le premier en Hébreu et le second en Arabe, sont traduits en Français par le terme «catastrophe». La Shoah représente le génocide de six millions de Juifs d’Europe perpétré par les nazis pendant la deuxième guerre mondiale et qui est certainement la pire des tragédies humaines que le monde ait connue. La Nakba, peu connue du grand public, représente l’expulsion des Palestiniens de leur terre natale en 1947 et 1948 par les troupes sionistes.

Continuer la lecture de « SHOAH ET NAKBA, HISTOIRES LIÉES »

Lettre envoyée à la direction de la Migros et de la COOP

Dans l’intention de renforcer le boycott des produits israéliens, le CAP a écrit aux directions de la Migros et de la COOP leur demandant de retirer certains produits de leur assortiment.

Nous publions ci-dessous la lettre du CAP ainsi que les réponses reçues.

Bonne lecture et pensez-y en effectuant vos achats.

Continuer la lecture de « Lettre envoyée à la direction de la Migros et de la COOP »